Les meilleurs récits de voyage de mon tour du monde / Part 1

les meilleurs récits de voyage part 1

Un nouveau genre d’articles débarque sur le blog ! Je partage les meilleurs récits de voyage de mon tour du monde en solitaire ! Anecdotes, aventures, péripéties, moments surprenants ou incroyables, je partage avec vous des brins de vie de mon voyage autour du monde…

J’y ai ajouté des liens (en bleu) qui redirigent vers d’autres articles du blog qui pourraient vous intéresser. 

Celui-ci est évidemment le premier d’une longue liste ! C’est parti !


 

Il était une fois en Australie…

Pekin Express, d’accord ! Mais Gayndah Express, vous connaissez ?

 

Ahaha… le truc de malade ! 

Au début de ma deuxième année de voyage, je me baladais au Vietnam avec mes potes en attendant de partir vers l’Australie pour y travailler. 

Des rencontre de l’année passée m’avaient offert un bon plan taff dans le Queensland. Le job consistait à ramasser des mandarines. Un boulot dur mais qui paye très bien ! 

Finissant nos 15 jours au Vietnam, je m’envolais pour Kuala Lumpur (histoire de ne pas dépenser mon argent inutilement en Australie sans avoir de boulot, car ça coute très cher, et donc il vaut mieux passer le temps en Malaisie qu’en Australie ^^) 

Attrapant mon avion quittant Ho Chi Minh, je reçois un message de mon contact sur place.

« C’est bon pour le taff, il faut que tu sois là dans deux jours ! »

Improvisation, c’est maintenant ! Et me voilà parti direction Kuala Lumpur. Sans attendre, je recherche des vols pour l’Australie. 

J’arrive à trouver un vol pour Sydney pas trop cher le lendemain, et de là, j’en prendrai un autre pour Brisbane, avant de continuer en train vers le nord. 

Premiers pas en Australie pour moi. Visa, nouveau numéro de téléphone, création de compte bancaire, à 9 heures du matin je suis déjà dans le train qui m’emmènera jusqu’à Maryborough, à 150 km environ de ma destination. 

Sauf qu’une fois là-bas, il n’y a plus de train. Et pas de chance, c’est mercredi, les bus ne circulent pas. Impossible de faire coïncider quoi que ce soit pour rejoindre Gayndah. 

Mais décision est prise : « je dois faire du stop !»

Il est 15h environ, c’est parti ! 

À 16h30, je dois avouer que j n’étais pas aller bien loin… Je m’étais décidé à marcher. Il y avait très peu de voitures ce jour-là, et aucune ne s’arrêtait. 

Aucune jusqu’à ce 4×4 gris. Un père et ses deux enfants vinrent à ma rencontre et acceptèrent de m’emmener avec eux. 

« Où vas-tu ? » me demande t-il… 

« Je dois aller à Gayndah, je vais faire la saison des mandarines »

« Gayndah ! Mais tu en es encore très loin ! »

« Oui, je sais, mais je ‘ai pas le choix, le boss m’a dit d’y être aujourd’hui. Je voyage depuis deux jours non stop, j’étais au Vietnam quand j’ai appris la nouvelle ! »

« Seriously !? Si tu veux, ce qu’on peut faire, moi j’habite à 30 minutes d’ici,  je t’invite chez moi ce soir, et demain matin, je t’emmène à Gayndah. Ca irait pour toi ? »

« Vraiment ? Vous êtes sûr ? Ba oui, avec plaisir ! Ce serait parfait ! »

Puis il prit son téléphone et appela sa femme… 

« Chéri, c’est moi, on est sur la route avec les enfants, et on a rencontré Simon, il voyage et il doit aller à Gayndah, alors je lui ai proposé de venir à la maison ce soir, est-ce que c’est okay pour toi ? » 

Et c’est ainsi que j’ai été invité dans cette super famille. Visite de la maison, dîner, douche, j’ai même ma chambre… Ils ont une petite maison perdue dans la forêt, au bord de la rivière, c’est très calme.

Ils se sont mis à la permaculture, ont des toilettes sèches, des animaux, et sont complément déconnectés ! Les enfants n’ont ni téléphones, ni consoles. C’est jeu de société et légo. 

Le matin, réveil à 7h pour aller traire les chèvres, à la main ! Je vous promets que c’est vrai ! 

Ahaha ! C’était juste génial ! J’ai retrouvé mes collègues à la ferme le lendemain, dit au revoir et un grand merci à cette famille, et le jour suivant, je commençais le travail ! 


Il était une fois en Équateur…

Il était une fois dans la jungle :

 

C’est très visuel comme récit ! Il faut se l’imaginer !

Un jour, au beau milieu de la forêt amazonienne, durant un trek de deux jours à travers la jungle, je me surpris (porté par un besoin pressant), à quitter la cabane qui nous abriterait le temps d’une nuit, mon rouleau de PQ à la main, et la machette sur l’épaule… Un curieux moment… Un genre de guerrier la tête basse… J’ai beaucoup aimé. 🙂

On ne voit pas ce passage dans la vidéo, mais vous verrez tout le reste !!! 

 


 

Il était une fois au Laos…

Liberté ! …criait le pachyderme :

 

Levé à l’aube, dans ce tout petit village de Tad Lo, dans le sud du Laos, nous partîmes (des nouveaux amis rencontrés sur place et moi) à la rivière sur les conseils avisés des prédécesseurs, admirer la trempette des éléphants au lever du jour. C’est alors que deux choses se produisirent… La première nous déçut. Il n’y avait point d’éléphant à la rivière. 

La deuxième quant à elle, me laissa pantois !

Quel ne fut pas mon plaisir quand j’aperçus à quelques dizaines de mètres de là, caché dans les hauteurs, un superbe éléphant !

Nous étions seulement quatre ce matin là, à pouvoir admirer la magnificence de la bête ! À la fois ému, émerveillé, curieux et méfiant, je me laissais prendre au jeu des caresses. C’est alors qu’une chose étrange arriva. 

À ma grande surprise, elle était accessible, et même au delà. Elle venait a nous, pliant ces pattes avant, me laissant ainsi lui toucher le haut du crane… Puis vint le tour des pattes avant.. Elle me montrait sa patte avec sa trompe. J’ai eu beau lui tâter la plante, rien n’y faisait. Je ne comprenais pas…

 

Je fis un pas en arrière, de peur. Même sans le faire exprès, le moindre coup pourrait être terrible.

Mais l’envie était trop grande, et me revoici devant l’animal. 

Elle me donna même les pattes arrières, levées à l’horizontale, mais je ne saurai dire pourquoi…

Un demi heure incroyable se passa, juste l’éléphant et moi. Mon amie prenait des photos à l’écart, et un couple de quebecois regardaient la scène. Personne d’autre. 

Malheureusement, je n’ai plus que ces photos-ci. Le vol subi en Équateur m’a privé de 9 mois de photos… 

Un moment inoubliable, gâché lorsque je vis la chaine qui retenait l’animal prisonnier. 

Encore un éléphant que l’on maltraite pour laisser des ignorants leur grimper dessus ! 

(Il faut savoir qu’un éléphant sauvage ne se laisse pas approcher. Il a été battu, torturé, et maitrisé par le règne de la peur pour en arriver là. Pensez-y lorsque vous rencontrerez d’autres éléphants. Je vous invite grandement à lire cet article sur le sujet). 

Un moment incroyable pour moi, d’avoir pu passer tant de temps auprès de cet animal, et la peine de devoir m’en éloigner…


 

Il était une fois en Thaïlande…


Quel cliché ! Et pourtant :

 

J’ai rencontré une fille… dans l’avion ! 

Poirotant à l’aéroport de Bangkok en compagnie d’un ami (m’ayant rejoint pour voyager au Vietnam), j’aperçois l’immanquable. La seule blonde assise au milieu de dizaines de locaux (blond…BLOND, des pays nordiques, tranchant avec les peaux mat au cheveux bruns des locaux).

C’était comme voir la flamme d’une bougie sur une forêt noire. On ne peut pas la rater ! 

Puis vint finalement l’embarquement. Cherchant mon siège en me faufilant dans les rangées étroites de l’appareil, je découvre la place qui m’a été attribuée quelques mètres avant l’heure, et qu’y vois-je : cette jolie blonde assise côté hublot. 

Me retournant vers mon ami avec un sourire en coin, je lui murmure, « regarde où je suis assis !»


les meilleurs récits de voyage au vietnam


 

Et se fut le début de l’aventure. Nous passerons finalement 15 jours tous ensemble à voyager à travers le Vietnam (oui, deux autres amis nous attendaient déjà à Ho chi minh).

Une fois mes amis rentrés au pays, nous partions, elle et moi, pour 4 mois de voyage ensemble à travers l’Asie ! 


Il se passe toujours tellement de choses en voyage, parfois prévues, et très souvent NON. C’est ce qui fait tout son charme. Des bons moments, des plus tristes, des surprises, des rebondissements, il y a de tout dans un voyage !

Ainsi se termine ce premier article des meilleurs récits de voyage de mon tour du monde ! De petites bribes de voyage retraçant quelques moments de mon périple…

La suite au prochain épisode ! 😉

Je m’appelle Simon et le 7 Janvier 2016 je suis parti seul faire le Tour du Monde pour une durée indéterminée !
Je partage aujourd’hui sur ce blog mes bons plans voyage, des infos, mais aussi mes impressions et beaucoup d’inspiration pour vos futurs voyages.
Je veux ce blog convivial et solidaire, et vous encourage donc à partager vous aussi vos trouvailles et impressions dans les commentaires.
Voyageons, rencontrons, et surtout partageons !

->Pour en savoir plus sur moi, le blog et mon voyage, cliquez ici !
->Première visite ? Par ici !

0 Partages

Add a comment

*Please complete all fields correctly

Laissez-vous tenter !

pourquoi voyager au Pérou en sac à dos
Voyager au Pérou en sac à dos : pourquoi j’irai voyager au pays des lncas!
  Voilà déjà presque deux ans que je voyage autour du monde en sac à dos et pourtant, je n’ai toujours...
camping en France ou road trip
Plutôt camping en France ou road trip en sac à dos ? 
  Voilà une question intéressante qui apportera surement des avis assez tranchés !… et je me demande même si une...
all you need is ecuador
All you need is Ecuador ! Par Fabien Favre
Plus petit des pays andins, l’Équateur est fréquemment délaissé par les voyageurs au long cours au profit des ses deux...
Handcraft by Un Voyage Sans Nom : Soutien le blog sur Etsy ! Clique ici !
+