Je vous emmène à la découverte du plateau des Bolovens !

découverte du plateau des bolovens

Le plateau des Bolovens est une région phare du Sud du Laos. En fait, pour les voyageurs, il s’agit plutôt d’un circuit (deux boucles, une grande et une petite) que la plupart des voyageurs font en scooter ou moto.

Un moto trip sur plusieurs jours, entre 1 et 3 généralement, en faisant de nombreuses escales. Cette région présente beaucoup de « Waterfalls » (cascades).

On y trouve aussi beaucoup de plantations de café et de villages traditionnels, dont lorsque vous les traversez avec un guide, vous apprenez les règles, qui sont à la fois ancestrales, mais surtout incroyablement étonnantes et difficiles.

Je conseille vraiment, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce village que Mr Hook nous a fait visiter et je peux vous dire qu’après ça, on relativise sur sa situation. Si vous passez par là, arrêtez vous y. J’en parle plus bas.

Bref, j’ai traversé le plateau des Bolavens….

Pour faire ce bout de chemin, il faut d’abord se rendre à Paksé, cette ville proche de la frontière Thaïlandaise, qui fait la liaison avec Ubon Ratchatani.
(Ubon ratchatani accessible en train de nuit depuis Bangkok et bus jusqu’à Paksé. Très simple de s’y rendre. Je devais écrire un article sur ce trajet, mais toutes mes notes étaient sur mon ancien téléphone, qui n’a malheureusement pas survécu au Mékong). 😉

Bref, très simple de s’y rendre, tous les chemins y mènent. C’est le « Rome » du Laos. Bus, train, avion.

Paksé est « LE » point de départ, peu importe où vous souhaitez vous rendre dans le sud du Laos. Que ce soit pour faire le plateau des Bolovens, aller dans les 4000 îles (don det), ou encore prendre un bus pour remonter vers le nord, tout part de Paksé.

Paradoxalement, cette ville n’est pas vraiment exceptionnelle.

Mais je vais quand même vous donner quelques trucs à y faire :

-Que vous y logiez ou non, il est possible d’aller prendre un verre sur la terrasse, ou plutôt le roof top du « Paksé Hotel », situé en plein centre ville. Difficile de le manquer, d’une parce que la ville n’est vraiment pas grande, de deux, car c’est la seule terrasse que vous apercevrez qui est jolie.
De là, vous avez un beau point de vue sur les alentours.

-Si vous préférez faire les Bolavens avec un mini bus en un jour plutôt qu’en scooter, c’est tout à fait possible et je vous conseille les tours proposés par « Sabaidi 2 Guesthouse ».

Le propriétaire est un viel homme qui a beaucoup fait pour la population des bolovens et de Champassak, puisqu’il était ministre à une époque et qu’il a notamment créer une école entre autres choses.

Vous pouvez en discuter avec lui, il parle Français, Alsacien, Anglais et Laotien évidement. Il est très gentil et se fera un plaisir de vous expliquer tout ça.

Grâce à cela, il est très apprécié par la population des villages traversés, et donc offre avec ses tours, des circuits au plus proche des populations, avec il me semble, certaines choses que lui seul propose. J’en ai discuté avec plusieurs personnes ayant fait ce tour, et absolument tous étaient ravis !

-Autre chose à faire lorsque vous serez à Paksé, il ne faut pas manquer le marché !
Rustique et authentique, les diverses odeurs embaument l’espace, sous ce grand hangar présentant d’innombrable stand en tous genre.

bolavens

Et nous voilà partis !

Capture d’écran 2016-05-20 à 19.30.51

Nous avons décidé de faire la petite boucle en deux jours, en s’arrêtant passer la nuit à Tad Lo.

Alors Tad Lo, il faut s’y arrêter ! C’est génial !
Il y a une super atmosphère, relax et détendue, dans ce petit village perdu à coté de la rivière, où vous pourrez aussi voir les éléphants prendre leurs bains. C’est d’ailleurs ici que j’ai fait la connaissance de ce superbe éléphant ! 🙂 Un super moment !


Première escale dans une plantation de café, chez Monsieur Vieng.

J’en profite pour vous présenter Nassim, rencontré sur place, qui a passé un mois là-bas. Il parcours l’Asie à la rencontre des acteurs du développement durable et partage le tout sur sa chaîne Youtube.

Je cite : « Pégasiens, Pégasiennes,

Je m’appelle Nassim et j’ai été fraichement diplômé du Master en Management et Stratégie du Développement à l’Ecole Pégase. Suite aux enseignements que j’ai eu durant ces deux dernières années, mon experience professionnelle en alternance et bien sur ma curiosité pour les enjeux sociaux et environnementaux j’ai décidé d’entreprendre un projet de voyage.

Le Trip du RouxTard est l’histoire d’un chapeau et d’une barbe rousse partant à la rencontre d’acteur du Développement Durable à travers le monde. Pour commencé j’ai choisi l’Asie pour sa diversité et pour son développement économique que l’on peut observer depuis plusieurs années déjà.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos !

En espérant vous voir sur la route 🙂 !!! »


Voici sa vidéo de la plantation de Mr Vieng, dans le plateau des Bolovens !


Et puis suivent un enchaînement de Waterfalls, petites, grandes, immenses, éparpillées un peu partout dans le plateau.

cascade plateau des bolovens

Et que dire de cette visite du village avec Mr Hook…Pas seulement du village d’ailleurs. De la plantation de café aussi, ainsi qu’une explication des propriétés des plantes et arbres découverts en chemin.

La visite prend une bonne heure et demi, avec toutes les explications des règles du village.

En voici quelques unes :

  • Les jeunes filles peuvent être mariées à partir de 9 ans et enceintes à 14.
  • Un homme peut avoir plusieurs femmes, et pas le contraire.
  • Toute la famille habite dans une seule et même maison. Une avait plus de cent personnes.
  • Dans le village, il y a un chef et un chaman.
  • Mr Hook a échappé à deux mariages forcés, et maintenant qu’il est revenu au village, il a interdiction d’en sortir !
  • Ils n’ont pas de calendrier, ils savent qu’un an s’est écoulé lorsque les bêtes mettent bas.
  • S’ ils croisent un serpent vert sur leur route, ils doivent retrousser chemin. Si le serpent est à droite, c’est qu’un proche va mourir bientôt, et autre chose lorsqu’il est à gauche.
  • Dans le village, il y a trois cimetières. Un pour les femmes mortes en donnant naissance. Un pour les morts de mort naturelle et un autre pour les morts par accidents. Pour de multiples raisons.
  • S’ il arrive malchance à quelqu’un, alors tout le village donne un coup de pied dans un chien attaché, comme pour lui donner sa malchance. (Ils en ressortent rarement vivants, et les chiots ne sont pas exclus).

Bref, voilà un petit aperçu… Sympa hein ! Mais très intéressant, et ils en parlent très bien. C’est vraiment une belle personne, qui partage son parcours de vie ouvertement et avec plaisir. Un grand merci lui.

Capture d’écran 2016-05-19 à 14.11.50

Vraiment une visite interessante, ou plutôt un partage, à découvrir !


Ps : pendant que j’y pense, préparez-vous à être sale !

C’est vraiment une belle région, et d’autant plus si vous aimez les cascades ! Il y en a des dizaines !

Pour voir toutes mes plus belles photos, cliquez ici !

découvrir le plateau des bolovens

Add a comment

*Please complete all fields correctly

Laissez-vous tenter !

les agressions en colombie
Récit d’une agression en Colombie : les aléas du voyage
Et oui, malheureusement, cela peut faire partie du voyage autour du monde. En Amérique du sud notamment. L'agression ou plutôt...
les plus belles iles de thailande
Les plus belles plages sur les plus belles îles de Thailande !
Comme promis voici mon article sur les plus belles iles (et plages surtout) de Thailande ! On ne peut pas...
rencontre à petra en Jordanie
Mes meilleurs récits de voyage : Pétra Jordanie / 3
Récit d'une incroyable rencontre à Pétra, Jordanie ! Parmi les histoires que j’ai pu vivre autour du monde, celle-ci me...