Quel état d’esprit pour faire un tour du Monde en solitaire?

Quel état d’esprit pour faire un tour du Monde en solitaire?

 

Voilà un point qui me semble important et que je tiens à developper avec vous dans cet article. Partir faire un tour du Monde en solitaire c’est super, mais encore faut-il bien s’y préparer. Que ce soit physiquement, autant que mentalement, un tel voyage ne s’improvise pas. 

Pour moi en tout cas, il m’a fallu m’y préparer psychologiquement. Non pas qu’il le fallait, mais ça me tenait à coeur de prendre le temps d’y réfléchir, pour me poser les bonnes questions. Car pour moi, un tour du monde n’est pas seulement un long voyage de rêve qui permet d’oublier ses problèmes. C’est avant tout un travail sur soi, c’est une volonté d’apprendre et de grandir. Ce qui nécessite une préparation mentale. Pour partir confiant et serein, mais surtout avec le bon état d’esprit.

 

 « Car on voyage non pour se fuir, chose impossible, mais pour se trouver. » 

Jean Grenier

 

Alors, si vous concevez un Tour du Monde, de la même façon que moi, c’est à dire, comme :

-une aventure qui a pour but de vous enrichir,
-une expérience humaine hors du commun,
-mais aussi pour avoir un autre apprentissage de la vie, 

 

…, ces quelques points concernant l’état d’esprit à adopter devraient vous intéresser!


 

Avant même de partir, il est nécessaire de,

-Se vider l’esprit

J’entends par « se vider l’esprit », être en paix avec soi même. Être serein, laisser ses problèmes à la maison. Il ne vous arrivera rien de bon si vous les emmenez avec vous en voyage. Vous êtes-vous déjà détendu lorsque vous aviez un problème en tête?

L’idée est de faire « peau neuve ». Vous ne devez avoir en tête que le voyage à venir. Cette aventure qui vous est nécessaire. Dans mon cas par exemple, je voulais être complètement vidé avant de partir. Me débarrasser de toutes mes énergies négatives qui pourraient nuire à ce nouveau vent d’ondes positives que m’apportera mon voyage. (Une séance chez un bon acuponcteur par exemple, peut être très bénéfique dans ce cas).

Le but est d’être prêt à ouvrir son esprit et son coeur… Ce qui nous amène au deuxième point!

 

« Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, et aie confiance en ce qui sera »

Bouddha 

 

-Ouvrir son esprit

Indispensable! Voyager sans ouvrir son esprit, ce n’est pas voyager. C’est de la bêtise.

Ouvrir son esprit signifie :

 

  • Oublier son monde

Oublier sa vision du Monde. Nous voyageons pour découvrir d’autres idées, d’autres cultures, d’autres vies, d’autres mondes. Alors surtout, n’emmenez pas le votre avec vous.

 

  • Arrêter de juger

Ouvrir son esprit veut aussi dire, ne pas juger. Essayer de comprendre. Avoir un point de vue neutre. Il serait absurde de juger ce que l’on ne connait pas, et plus encore ce que l’on ne comprend pas.

 « Un bon voyageur ne doit pas se produire, s’affirmer, s’expliquer, mais se taire, écouter et comprendre. »

Paul Morand

« L’amour est l’absence de jugement. »

Dalaï Lama XIV

  • Avoir l’envie de découvrir

De surprises en nouveautés, votre vie va changer. Ayez cette envie de découverte, ce besoin de connaissances. Cherchez des réponses à ce que vous ne comprenez pas. Mais aussi, il faudra apprendre à vivre le moment présent et ainsi pouvoir réaliser!

 

« En nous établissant dans l’instant présent, nous pouvons voir toutes les beautés et les merveilles qui nous entourent. Nous pouvons être heureux simplement en étant conscients de ce qui est sous nos yeux. »

Thich Nhat Hanh (moine bouddhiste)

 

-Vouloir sortir de sa zone de confort

Pour se confronter. Ce qui implique et nécessite les deux points précédents. C’est l’essence même d’un voyage. Se lancer dans l’inconnu, avec l’esprit ouvert et l’envie de découvrir. Ainsi commence l’apprentissage du Voyage.

On oublie son monde, ses règles, ses habitudes, sa logique. Pour plonger dans cette nouvelle vie de découvertes, de surprises et d’interrogations.


 

Et alors nous y voilà…

Une fois ces quelques principes mis en place, le voyage prend un tout autre aspect. Le voyage nous ouvre les yeux et nous donne une nouvelle vision du Monde. Il nous apprend à relativiser. Et ainsi, on profite de son tour du Monde en solitaire. Nous ne sommes plus étrangers. Nous ne nous sentons plus intrus. Et nous nous redécouvrons : c’est sur la route, dans les villes, au milieu de la foule, chose parmi les choses, homme parmi les hommes.

« Courir le monde de toutes les façons possibles, ce n’est pas seulement la découverte des autres, mais c’est d’abord l’exploration de soi-même, l’excitation de se voir agir et réagir. »

Xavier Maniguet

 

On apprend, ou plutôt on se sent, appartenir à un tout. Cette vision du Voyage ouvre les portes de la sagesse, du partage, de l’ouverture et du bonheur. Elle supprime les barrières, ouvre les portes du champ des possibles et permet de vous épanouir.

On entend souvent dire que « les voyages forment la jeunesse », et c’est vrai. Vous vous rendrez aussi compte que ce n’est pas nous qui faisons le voyage. Mais bien le voyage qui nous fait et nous défait.

 

Enfin,

Ne cherchez pas à copier, comparer ou juger VOTRE tour du Monde avec celui des autres. Il s’agit de VOTRE voyage. Vous le faites avant tout pour vous. Et vous seul! Mais vous devez savoir pourquoi vous partez, et ce que vous recherchez en partant. 

L’important est de vivre à fond chaque moment que le voyage vous offre. Oser et profiter, pour ne rien regretter.

 

Le Voyage est pour moi un état d’esprit qui rime avec plaisirs, joies et surprises. Un cheminement qui (pour moi) mène au bonheur. Et parce que le bonheur est lui même un état d’esprit, je laisse Emile-auguste Charrier conclure cet article.

 

Le soleil est bon, la pluie est bonne, tout bruit est musique. Voir, entendre,  goûter, toucher, ce n’est qu’une suite de bonheurs. Même les peines, même les douleurs, même la fatigue, tout cela a une saveur de vie. 

Je m’appelle Simon, et le 7 Janvier 2016, je suis parti seul faire le Tour du Monde pour une durée indéterminée!
Vous retrouverez sur ce blog, mes bons plans voyage, des infos, mais aussi mes impressions et beaucoup d’inspiration pour vos futurs voyages.
Mais surtout, je vous encourage à vous lancer à votre tour dans cette superbe aventure humaine!

->Pour en savoir plus sur moi, le blog et mon voyage, cliquez ici!
->Première visite? Par ici!

3 comments on “Quel état d’esprit pour faire un tour du Monde en solitaire?”

  1. Il faut surtout partir comme on est et être prêt à bousculer son petit monde.
    Je prends l’exemple du film ‘Wild’ où l’héroine part pour fuir ses problèmes. Le voyage est une très bonne thérapie également, car cela permet d’avoir du recul sur sa vie et du temps pour penser à soi 😀

  2. Jenny dit :

    Sympa ton article, il y a quand même deux petits points sur lesquels je vais me permettre de réagir :
    – déjà, je crois que la première des choses qui répond à ton titre, c’est l’envie. Le premier des éléments d’un bon état d’esprit pour partir, c’est l’envie. La réelle envie, et non pas faire un tour du monde histoire de concurrencer les tours du monde très (trop) médiatisés de certains. Je trouve dommage de partir en fonction des autres…
    – ensuite, sur la question de se vider l’esprit tel que tu l’entends, en laissant les problèmes où ils sont, c’est la plupart du temps impossible. Si tu prétends laisser des problèmes derrière toi, dis toi qu’il ne leur faudra pas longtemps pour te rattraper. Je pense qu’il vaut mieux se préparer à cela plutôt, et avoir un état d’esprit qui te permette de mieux savoir gérer ces dits problèmes justement.

    Par contre, là où je suis plus que d’accord avec toi, c’est sur la fin de ton récit ; je cite : « Ne cherchez pas à copier, comparer ou juger VOTRE tour du Monde avec celui des autres. Il s’agit de VOTRE voyage. Vous le faites avant tout pour vous. Et vous seul! Mais vous devez savoir pourquoi vous partez, et ce que vous recherchez en partant. »
    En effet, comme j’y faisais allusion un peu plus haut dans ce commentaire, je crois que beaucoup ont tendance à partir avec la ferme intention de faire comme untel ou untel. Et ça se ressent d’ailleurs beaucoup dans certaines vidéos de tourdumondistes… c’est à la limite du plagiat. C est dommage, car je crois que, en étant obnubilés par les stats VS la « concurrence » ou encore quelle vidéo faire, etc etc… ces gens passent à côté de beaucoup d’aspects de l’enrichissement intérieur que le voyage pourrait leur apporter…

    • Simon dit :

      Salut Jenny!
      Merci pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi quant à l’envie, ce qui parait évident. C’était pour moi implicite et c’est pour cela que ça n’apparait pas dans l’article. Mais oui bien sur, l’envie prédomine le reste. C’est une base logiquement indispensable.

      Concernant les « problèmes », tu n’as pas tort non plus, en disant que nos problèmes nous rattrapent. Mais dans cette partie de mon texte, je voulais surtout souligner le fait de réussir à partir avec un esprit sain et apaisé. Ce qui me semble très important pour pouvoir par la suite, s’ouvrir et s’enrichir. On ne remplit pas un bol déjà plein!

      Et pour la suite, oui je suis tout à fait d’accord. Ils passent à côté de bien des aspects enrichissants du Voyage. Mais comme on dit, chacun sa route, chacun son chemin…

      Et bonne route à toi au passage! 🙂
      Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Comments