Question : différenciez-vous un voyageur d’un touriste ?

Question : différenciez-vous un voyageur d’un touriste ?

 

Voila une question qui divise les foules et qui mène à un débat intéressant.

Commençons par le commencement :

Qu’est ce qu’un touriste, et qu’est ce qu’un voyageur ?

 

Voici les définitions que j’ai tiré du Dictionnaire :

Tourisme : Action de voyager, de visiter un lieu pour son plaisir.
Voyager : Partir temporairement dans une autre région , un autre pays.

Par définition, il serait donc logique de dire qu’un touriste est un voyageur… C’est là que le problème se pose, et que les avis divergent.

Cette divergence ne viendrait-elle pas plutôt des définitions que nous nous en faisons ?!

 

Pour citer G.K. Chesterton :

« Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir.»

« J’aime assez cette citation, ça correspond assez bien à la définition que je m’en fais. »

 

Le voyageur s’immergerait donc dans le pays ou la région où il voyage, alors que le touriste viendrait simplement visiter ce qu’il est venu visiter, pour ensuite repartir ?
Je pense qu’un certain nombre de gens voient la chose de la sorte…

C’est vrai que lorsqu’on emploi le terme « touriste », on le voit comme quelque chose de péjoratif.
On visualise tout de suite  les groupes organisés, les bus de personnes âgées, les personnes qui restent dans la piscine de l’hôtel, alors qu’il y a la mer a 200 mètres, ceux qui ne se mêlent pas du tout à la vie locale, etc…

 

Ce qui raccorde avec la citation d’Alexandra David-Neel :

« Celui qui voyage sans rencontrer l’autre ne voyage pas, il se déplace. »

 

Selon moi, le voyageur se veut itinérant, aime rencontrer les gens, et essaye ainsi, d’être plus qu’un simple « touriste ». Il veut vivre son voyage.

C’est pour cela je pense, que le terme « touriste » est décrié. Il serait comme synonyme de profiteur, même si le mot est un peu fort…
Le touriste ne fait que passer, profiter de ce dont il est venu profiter et repars, alors que le voyageur veut vivre son voyage, se mélanger aux populations locales, pour découvrir et s’enrichir de son voyage.

Comme disait Lao-tseu :

« Le vrai voyageur n’a pas de plan établi et n’a pas l’intention d’arriver. »

 

L’important, ce n’est pas la destination, mais le trajet emprunté.

La différence se trouve peut être en ceci ;
Le touriste cherche un endroit où passer les vacances, alors que le voyageur cherche à vivre une aventure.

Peut-être pourrions-nous dire ceci ?
Le touriste voit, pendant que le voyageur regarde…
Le touriste entend, alors que le voyageur écoute…
Le touriste existe, mais le voyageur vit !

Pour autant, peut-on dévaloriser le statut de touriste ?

Je pense que non. Chacun à le droit de visiter la planète comme il le souhaite; que se soit seul en sac à dos pour un tour du monde, ou en passant des vacances en famille dans un hôtel.

« ..chacun sa route, …chacun son chemin..! »

À chacun son voyage après tout…non ?!

Et au final, peu importe le nom qui nous sera donné, puisque de la même façon que nous sommes tous le con de quelqu’un, nous serons toujours le touriste de quelqu’un.
L’important reste et restera toujours, le plaisir et les bénéfices que nous tirons de nos voyages, de nos découvertes, et de nos rencontres !


 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous un point de vue diffèrent sur les définitions et le sens que l’on se fait de ces deux mots ?  🙂

 


Je m’appelle Simon, et le 7 Janvier 2016, je suis parti seul faire le Tour du Monde pour une durée indéterminée!
Vous retrouverez sur ce blog, mes bons plans voyage, des infos, mais aussi mes impressions et beaucoup d’inspiration pour vos futurs voyages.
Mais surtout, je vous encourage à vous lancer à votre tour dans cette superbe aventure humaine!

->Pour en savoir plus sur moi, le blog et mon voyage, cliquez ici!
->Première visite? Par ici!

2 comments on “Question : différenciez-vous un voyageur d’un touriste ?”

  1. Hello ! Sympa ton article On est assez d’accord avec tes définitions. Cela rejoint un peu le débat, je fais un Tour du monde = je VOYAGE mais je ne suis pas en vacances…

    • Simon dit :

      Merci à vous!
      Oui c’est toujours pareil, tout est question de définition et donc de comment on interprète les choses. « Je fais un tour du monde, mais je ne suis pas en vacances », généralement, les gens n’aiment pas trop.^^ Et je les comprends.
      Paradoxalement, je comprends aussi ceux qui le disent, (je l’ai aussi déjà dis, mais chute!! 😉 ) car ce n’est pas de tout repos. Mais voilà, revient alors la définition de vacances. Si vacances = repos, je ne fais rien, je me prélasse, alors d’accord, cette phrase tient, sinon…
      Tout est question d’interprétation.
      Bonne route à vous deux! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Comments