Comportement : les non-dits du voyage en Asie du Sud Est.

Comportement : les non-dits du voyage en Asie du Sud Est.

Voici quelques comportements, parfois étranges ou énervants que vous vivez lorsque vous voyagez en Asie du Sud-Est.

Le premier est le pire pour moi…

 

Les vautours :

C’est ainsi que je les appelle. Tous ces chauffeurs de taxi et moto taxi qui vous sautent littéralement dessus pour vous assaillir de questions du genre :

-Taxi sir ? 

-Hello ? Taxi ?

-Taxi sir, taxi ? 

-Motorbike ?

-Where you go sir ? 

-Moto-taxi ?? Sir ! moto taxi ??

Et ce avant même que vous ne soyez descendu du bus dans lequel vous vous trouvez. Pire même, ils viennent et se poussent en tapant sur le bus avant même que le bus ne soit arrêté !

Ça a le don de m’énerver ça !

Bref, des vautours vous dis-je ! Des vautours !

 

Selfie Star !

Une fois à l’autre bout du monde, vous devenez l’intrus. Ou plutôt celui avec qui il faut avoir pris un selfie. Combien de fois m’a t’on demandé si je voulais bien en prendre ?

Dans tous les pays, et tous les voyageurs vous le diront ! Bref, à l’autre bout du monde, vous êtes une star ! (ou pas…)

Je me dis que j’aurais du donner mon mail à chaque fois, et faire une page spécial selfies ! On m’a même offert une bière une fois au Laos en échange d’un selfie.

 

Celui à photographier, que dis-je « la Bête » !

Plus agaçant que le selfie, ceux-là vous prennent en photo discrètement (mais c’est vraiment raté) et font genre de rien. J’ai envie de leur dire, si tu veux une photo, il suffit de demander l’ami !

Pas besoin de faire le mal élevé en faisant semblant de faire autre chose.

Pour l’anecdote, J’ai rencontré deux Française, qui m’ont raconté ceci. Alors qu’elle étaient dans l’avion, un homme leur a demandé pour prendre une photo et elles ont dis non. Le mec a attendu qu’une des deux s’endorme pour prendre un selfie avec. Insupportable !

 

Album de famille ! 

Beaucoup plus sympa celui là ! 🙂 Vous faites votre vie et croisez des gens, souvent des familles qui souhaitent prendre une photo avec vous. Mais ils vous demandent eux, et sont très enthousiastes ! Grands sourires, tout excités, les jeunes filles et les femmes surtout (peut-être l’inverse si vous êtes une femme, je ne sais pas).   Le dernier fut à Kri (Raja Ampat) alors que je longeais la plage avec Michel en rentrant de la session snorkelling.

En passant devant leur maison, ces trois femmes crient « photos » !! en rigolant. Alors on a pris une photo, enfin une… Une bonne dizaine, Michel a du leur dire stop pour qu’on puisse repartir.

Il y a aussi les groupes d’enfants tous joyeux qui tournent autour de vous en vous regardant avec un grand sourire, que je leur renvois et qui finalement après quelques minutes viennent s’asseoir à côté de vous et sont tous excités lorsque vous prenez une photo tous ensemble.

 

Incompréhension collective !

Ça c’est un moment que je trouve très drôle et en même temps un peu chiant. Ma meilleure expérience (ou pire), fut à Hanoi, au Vietnam.

J’arrivais de l’aéroport en bus, et on m’a donc sauté dessus (voir numéro 1), et suis donc parti en moto taxi vers une gare routière pour prendre un autre bus qui m’emmènerait à Cat Ba. Sauf que manque de pot, ce n’est pas la bonne gare routière.

Et là, tu te retrouves comme un c… , perdu au milieu d’une ville inconnue, entouré par des dizaines de types qui ne parlent pas un mot d’anglais, et toi, pas un mot de Vietnamien.

Bref, tout le monde parle, mais personne ne se comprend.

Ce jour là, c’était impressionnant. J’avais peut être trente ou quarante personnes autour de moi, tous voulant m’emmener en moto taxi, sauf que personne ne comprennait où je voulais aller…

Seul, debout avec mes deux sacs sur le dos, je rigole et croise un regard complice qui se rit aussi de la situation. Cet homme assis tranquillement sur son scooter observe la situation et me regarde avec un sourire en coin, comprenant bien ce qui se passe.

Bref, un grand moment de solitude qu’il faut savoir prendre à la rigolade, sinon… on s’énerve vite.^^

 

Toucher, c’est toi le loup !

Plus étrange… Peut être connaissez vous la signification de ce qui suit.

Nous étions sur le bateau pour Sorong (Raja Ampat), un bateau où nous étions les seuls « blancs » à bord ce jour là (mes amis canadien et moi).

Alors évidement, les gens sont surpris, nous observent et nous sourient. Les petites nous regardent en souriant, puis dés qu’on les regarde tournent la tête et se cache derrière maman. La chose étrange qui a suivi, fut la venue de cette petite de cinq ans environ qui a prit le revers de ma main pour le poser sur son front. Michel aussi y a eu droit. Je n’ai pas la signification précise de ce comportement, mais j’imagine que c’est positif ! 🙂

(Je crois que c’est un signe de bonne chance un peu comme un religieux toucherait le front)

Si vous le savez, dites-le moi dans les commentaires, ça m’intéresse !

 

Bref, une fois à l’autre bout du Monde, il se passe bien des choses, formidablement étranges, et plus ou moins drôles et/ou agaçantes… qui font parties du Voyage.

Avez-vous aussi vécu ce genre de choses?

Je m’appelle Simon, et le 7 Janvier 2016, je suis parti seul faire le Tour du Monde pour une durée indéterminée!
Vous retrouverez sur ce blog, mes bons plans voyage, des infos, mais aussi mes impressions et beaucoup d’inspiration pour vos futurs voyages.
Mais surtout, je vous encourage à vous lancer à votre tour dans cette superbe aventure humaine!

->Pour en savoir plus sur moi, le blog et mon voyage, cliquez ici!
->Première visite? Par ici!

2 comments on “Comportement : les non-dits du voyage en Asie du Sud Est.”

  1. Johanna dit :

    Mettre le revers de la main sur son front est un signe de respect envers les aînés en Indonésie. Même quelqu’un qui aurait 2 ans de plus que toi ou de moins que toi.
    A la fin d’une classe, il est obligatoire de saluer le professeur avant de se rendre en récré. (Et son assistant, comme ce fut mon cas). Tous les élèves se mettent à la queue-leu-leu pour prendre la main du professeur et la poser sur son front.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Comments